Charles Bradley
Daptone Records
News
Charles Bradley - Changes
Soul/Funk
"Changes"
Depuis “No Time For Dreaming”, son premier album paru en 2011, on a beaucoup écrit à propos de l’incroyable épopée vers le succès de Charles Bradley. Il s’est sorti d’une vie dans la rue et d’une succession de petits boulots, et a fini par être découvert par Gabriel Roth de Daptone. Le chanteur soul a poursuivi son ascension en 2013, en publiant “Victim Of Love” un deuxième album débordant d’amour à partager, qui lui a permis de couper davantage les ponts avec les difficultés son passé. Agé de soixante-sept ans et basé à Brooklyn, Charles Bradley publiera “Changes”, son troisième album sur Dunham Records, la marque House Of Soul de Daptone Records. Selon Rolling Stone, “Changes” est un des disques les plus attendus de 2016. “L’aigle glatissant de la soul est de retour avec un album dont le titre vient de sa reprise de la fameuse ballade publiée par Black Sabbath en 1972” a-t-on pu lire dans le magazine. “Changes” rassemble également des chansons qu’il interprète en concert depuis quelque temps, parmi lesquelles “Ain’t It A Sin” qui, selon SPIN, “est tout le contraire de ce que son nom sous-entend.” Sur plusieurs titres de ce disque, dont la ballade aérienne “Things We Do For Love” et l’incandescent “Slow Love” qui clôt l’album, Bradley en appelle, encore plus que sur les précédents, au pouvoir de l’amour. Collaborateur de longue date, Thomas Brenneck a co-écrit et produit l’album. A la différence de ses prédécesseurs, “Changes” a été, en revanche, enregistré avec des musiciens de la galaxie Daptone : MSB, Budos Band et des Dap-Kings, ainsi que des musiciens de The Extraordinaires, le groupe qui tourne avec Charles Bradley. Les choristes (Sha La Das, Gospel Queens, Saun & Starr) ont aussi amplement contribué à la réussite de ce disque. Au final, comme en attestent des chansons comme “Change For The World” et “Ain’t Gonna Give It Up”, “Changes” est, à ce jour, l’album de Bradley qui sonne le plus contempora...
En savoir plus
Articles
Charles Bradley - No Time for Dreaming - The Instrumentals
Soul/Funk
"No Time for Dreaming - The Instrumentals"
Jamais Daptone n'a été autant harcelé pour sortir une version instrumentale que pour le premier album de Charles Bradley, 'No Time For Dreaming'. Amis Daptoniens, fans de Charles Bradley, réjouissez-vous car voici enfin une cire gravée de 12 titres instrumentaux signés de la plume du combo hypnotique THE MENAHAN STREET BAND....
En savoir plus
Charles Bradley - No Time for Dreaming
Soul/Funk
"No Time for Dreaming"
Il a fallu seulement deux ans à Dunham Records (label interne à Daptone Records) pour s'imposer comme l’une des forces majeures de la nouvelle scène soul. La couleur musicale voulue par Thomas "Tommy TNT" Brenneck, fondateur, guitariste et producteur, membre des DAP KINGS et du BUDOS BAND, s'exprime particulièrement avec le groupe fer de lance du label : THE MENAHAN STREET BAND. Après la sortie remarquée de plusieurs 45 tours et du premier opus instrumental du Menahan, le label sortira sous peu le premier album du chanteur CHARLES BRADLEY. La voix de CHARLES BRADLEY est nourrie d'une vie qui en a vu. Il a traversé les Etats-Unis du Maine à l'Alaska, enchainant les petits boulots, chantant et se produisant pendant son temps libre sur plusieurs décennies. Ce n'est qu'en revenant récemment à Brooklyn qu'il trouva sa nouvelle "maison musicale". Son timbre se distingue par son côté rugueux et sincère, celui d’un grand bluesman. Il allait de soi pour Brenneck d'accueillir au sein du label CHARLES BRADLEY et son énergie brute intense, à la beauté poignante. Enregistré aux studios Dunham et mixé aux fameux studios Daptone "House of Soul" No Time For Dreaming annonce l'aube d'une carrière à surveiller...
En savoir plus
Charles Bradley - Victim of Love
Soul/Funk
"Victim of Love"
« J’ai assez chanté mes difficultés, maintenant je veux passer à l’étape supérieure. Maintenant que les gens connaissent mon parcours chaotique, je veux qu’ils sachent à quel point ils m’ont aidé à grandir ».   Un message évident sur Victim of Love, quel que soit l’endroit où vous poserez le saphir. L’opus précédent s’ouvrait sur le message apocalyptique "The World (is Going Up in Flames )”, mais cette fois l’ouverture se fait sur un Bradley amoureux qui saute dans une voiture avec sa petite amie pour un roadtrip romantique. Tout comme pour l’éventail large d’émotions proposées au fil des onze titres de l’album, la musique elle aussi évolue et vient toucher différents styles, entre les cuivres dignes d’un tube des Four Tops sur "You put the flame on it ” et une guitare acoustique tout droit sortie d’un des classiques de Neil Young (sur le morceau-titre "Victim of Love”), on y entend surtout une évolution comme dans la soul psyché qu’offraient les Temptations au début des années 70. Si on doit retenir un morceau qui résume à la fois l’esprit, l’émotion et le son de cet album, ce sera peut-être "Through The Storm” qui voit Charles exprimer, dans un style proche du Gospel, toute sa gratitude à ses fans, ses amis et à Dieu. "When the world gives you love, it frees your soul", chante-t-il. Voilà son message, son retour d’amour à ceux qui l’ont soutenu à travers les années, et dans le succès de sa nouvelle vie, de sa jeune carrièr...
En savoir plus
Inscrivez-vous à notre Newsletter
Retrouvez-nous sur
Vidéos
Alice Russell, Heartbreaker
Soul/Funk
ASM (A State of Mind) "Masking" ft. DOOM
Girls Names "A Hunger Artist"
Podcasts
New Podcast!
A Fine Selection by One of Our Staff Member Marion!
Indie
Focus sur
The Brian Jonestown Massacre
Differ-ant
Panorama musical
Une sélection éclectique !